Annexe

Annexe

Cartes Famille

Cartes Société

Cartes Relation Interpersonnelle

Cartes R.D.O

Cartes Psychologie

Cartes Famille

Représentations et Valeurs

Quelles sont vos représentations et valeurs familiales ?

● Étymologie
Représentation

Valeurs


● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
à venir

● Contenu
à venir

A retenir : à venir

Faire famille
Quel sens donnez-vous à l’expression «faire famille» ?

● Étymologie
Du latin «familius» «familia», serviteur, désignant pour les Romains l’ensemble des «famuli», les esclaves attachés à la maison du maître.
Fleury, C. (2016). Qu’est-ce que « faire famille » ?. Dans : Daniel Coum éd., Avons-nous besoin de père et de mère  (pp. 11-27). Toulouse: Érès. 

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Il existe plusieurs configurations de «faire famille». Les contours de la famille se sont modifiés profondément ces dernières années. De nouvelles structures familiales ont émergé et chacun donne un sens personnalisé et une créativité au «faire famille». Les séparations, recompositions familiales, les mariages, divorces, naissances hors mariage ou encore la fécondité illustrent ces changements. Le nombre de mariage a diminué ou est plus tardif. Les familles recomposées sont davantage présentes. Le taux de fécondité a chuté. La formation d’une famille démarre plus tard dans la vie de la personne.

● Contenu
Il existe plusieurs façons de fonder une famille et de devenir parents. Par rapport à toutes les configurations possible chaque personne donne un sens au «faire famille» en fonction de son histoire et s’oriente vers la configuration familiale qui apparait la meilleure au moment T. La liberté dans le «faire famille» est plus grande face à la multitude de possibilité. L’enfant qui naît s’inscrit dans une double lignée. Dans le cas de l’adoption les lignées sont multipliées. La personne adoptée s’inscrit dans une double filiation. Chacun des membre de la famille intègre une culture familiale : des manières de penser, de sentir, de se comporter et d’interagir qui vont donner un style familial et qui vont construire sa manière de «faire famille».

A retenir : à venir

Figure paternelle
La figure paternelle, est-elle toujours importante ?

● Étymologie
Du latin figura « configuration, forme, aspect, représentation sculptée, mode d’expression (figures de style), manière, etc. ».
Du latin. paternus, allongé du suffixe alis.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?

Que fait le père d’aujourd’hui par rapport aux époques d’avant ? Sa figure a-t-elle pris de l’importance ou est-elle constante ? La figure paternelle a la responsabilité de transmettre les règles familiales et sociales. L’homme est impliqué dans l’éducation. Le père apporte sécurité, limite, cadre rassurant, contenant. Il a du pouvoir, de l’autorité ou de la force.Il donne les règles via l’autorité. Le référent paternel joue aussi un rôle par rapport à l’interdit. Il vient canaliser les pulsions de l’enfant. Il est porteur de la loi aussi bien familiale que sociale.
Après l’implication avant et pendant la grossesse, il participe aux différents soins apportés au bébé.Tiers moins fusionnels, il participe à la séparation à la symbiose de la mère. 

● Contenu
L’équilibre père mère a évolué et donc la place du père. Il y a encore quelques dizaines d’années, il existait une véritable distinction entre les rôles paternels et maternels au sein des familles.
Suite à l’arrivée des femmes sur le marché du travail le partage des rôles s’est transformé. La femme n’est plus toujours la femme au foyer qui élève ses enfants. L’homme n’est plus l’unique responsable des ressources économiques nécessaires à la famille.
Dans la nouvelle paternité le père peut montrer ses émotions et ses sentiments.
Le statut de la paternité est davantage reconnu. Le congé paternité est le symbole de la reconnaissance de la place du père. Il est davantage impliqué dans l’éducation des enfants.

A retenir : à venir


Héritage et Transmission
De quelle qualité avez-vous hérité ? Explorez ce que la famille vous a transmis.

● Étymologie
Du latin heres, héritier. Au sens propre et figuré, l’héritage est tout ce qui est transmis de génération en génération.
Du latin transmissio « trajet, traversée, passage », dér. de transmissum, supin de transmittere (v. transmettre).
Du latin qualitas, « qualité, manière d’être », lui-même dérivé de qualis, « quel, de quelle sorte ». 1. Ce qui appartient en propre à une chose et la distingue d’une autre ; caractère particulier, propriété.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Pourquoi est-il important d’explorer l’héritage familial en terme de qualité transmise ? Votre famille vous a-t-elle transmis plusieurs qualités ? Quelles familles vous a transmis quelles qualités ?

● Contenu
Les qualités dont on a hérité peuvent être des savoirs, savoir-faire et attitude. Les compétences sont développées pendant l’enfance. Nous naissons dans une famille où on nous transmet un héritage comprenant des missions, des loyautés familiales, culturelles, religieuses, habitus, et qualité.


A retenir : à venir

Gratitude

● Étymologie
Du latin gracia, « la grâce ».

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Nous intérrogrons les formes de gratitude qui peuvent être tournée envers les autres et nous-même.

● Contenu
C’est la reconnaissance d’un bienfait, d’un service rendu. Reconnaître ce que l’on a fait pour soi. Remercier sa famille. Mettre à l’honneur la personne qui nous a élevé.

A retenir : à venir

Transmettre
Qu’est-ce que vous souhaiteriez transmettre ?

● Étymologie
Du latin transmittere (francisé d’apr. mettre) « envoyer par-delà, transporter, faire passer », comp. de trans- « au-delà » et mittere « envoyer ».

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
On peut transmettre des valeurs familiales et des savoirs.  Quand on explore ces qualités on peut se demander lesquelles conserver et desquelles s’éloigner. Il est important de prendre le temps de se remémorer des bons souvenirs, de ce qu’on y a apprécié et que l’on souhaite s’approprier et transmettre.

● Contenu
On peut transmettre des valeurs familiales et des savoirs.  Les valeurs familiales à transmettre sont les croyances, pratiques et d’idées.
valeurs : respect, altruisme, religions, éducation, attitude
Savoir : savoir-faire, savoir-être, savoir, compétences


A retenir : à venir

Dossier d’adoption
Mes parents ne veulent pas me donner mon dossier !

● Étymologie
Du latin dorsarium, dorserium, de dorsum, dos (voy. DOS). Dans le sens du n° 4, dossier a été tiré de dos, parce que les paperasses forment un paquet bombé qu’on a comparé à un dos.


● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Ayant peur de voir s’éloigner leur enfant, certains parents peuvent ne pas vouloir donner le dossier à leur enfant. Dans cette situation, le parent adoptif a peur que l’amour de leur enfant adoptif se tournent vers les parents biologiques. Les zones d’ombre concernant le dossier peut rendre difficile la construction identitaire. Le dossier peut être caché. Certains éléments peuvent être enlevé.
Que faire face à cette situation ? Faut-il expliquer sa démarche, négocier ? Faut-il rassurer ses parents ? Faut-il les mettre face à la responsabilité légale ?

● Contenu
Avoir une attitude compréhensive peut être difficile quand la récupération de ce dossier est nécessaires pour la personne adoptée qui le demande. Les rassurer par rapport à la peur de perdre leur enfant peut être une option.

A retenir : à venir

Prénom
Garder ou changer de prénom ?

● Étymologie
Du latin prænomen, le terme désigne dans la Rome antique, un nom placé avant le nom de famille qui permet de distinguer les individus.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Votre prénom adoptif ou biologique ne vous convient pas ? En principe vous devez garder votre prénom toute votre vie. Il existe toutefois la possibilité d’en changer sous certaines conditions.

● Contenu
Les condition du changement de prénom sont multiples : un prénom trop difficile à porter, quand on considère qu’il nous complique certaines tâches comme celle notamment de trouver du travail, lors d’une demande de changement de sexe ou d’obtention de nationalité française.
Dans le cas de l’adoption notre famille adoptif a pu nous garder notre prénom pour préserver les racines ou en changer par peur ou pour les protéger de la discrimination. Hésiter entre la conservation et le changement est courant. Il existe aussi la possibilité de choisir un prénom qui est accepté dans les deux cultures. Quand l’enfant est grand, il est important de prendre en considération sa volonté.
Le but peut être d’éviter tout préjudice futur. Ce prénom biologique peut parfois apparaitre en 2ème prénom. Parfois le prénom français peut être difficile à porter. Certains prénom biologique peuvent être difficile à porter ou à prononcer.
En même temps garder le même prénom biologique peut aussi permettre de limiter une énième rupture chez l’enfant et d’avoir un sentiment de continuité.

A retenir : à venir

Transmission

● Étymologie
Du latin transmittere (francisé d’apr. mettre) « envoyer par-delà, transporter, faire passer », comp. de trans- « au-delà » et mittere « envoyer ». idem

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Qu’est ce qu’on transmet ? De quelles personnes ? Pour quelles personnes ?

● Contenu
On peut transmettre des valeurs familiales et des savoirs.  Les valeurs familiales à transmettre sont les croyances, pratiques et idées.

Valeurs : respect, altruisme, religions, éducation, attitude

Savoir : savoir-faire, savoir-être, savoir, compétences


A retenir : à venir

Non-dits
Quel poids ont les non-dits ? (Secret de famille, mensonge, révélation,…)

● Étymologie
Tout ce qui, dans le discours de quelqu’un, n’est pas dit ou est gardé caché de façon plus ou moins délibérée.
Loriedo, C. & Vella, G. (2004). Secrets et système familial : protection ou préjudice ?. Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux, no<(sup> 33), 11-34.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Les secrets sont normaux, constructifs, destructeurs ou pesants. A l’origine d’un secret de famille se trouve un non-respect de valeurs fondamentales pour la famille. L’acte honteux est caché pour préserver l’image de la famille . Pour empêcher leur enfant de trop souffrir et dans le but de les protéger, les parents peuvent raconter une version adoucie de l’histoire de l’adoption à leur enfant. garder des secrets considérés comme lourds peut être fait dans le but d’épargner de souffrances inutiles.
Toute vérité est-elle bonne à dire ? Comment parler des secrets ? Que provoque les secrets de famille ? Pourquoi exite-t-il des secrets de famille ? Un secret est-il protecteur ou nocif ? Comment distinguer les secrets ?
Pourtant il  est important de donner à l’enfant le droit de se questionner et de questionner ses parents pour qu’il y ait révélation. « Ce que l’on ne met pas en mots, s’imprime et s’exprime par des maux » Anne Ancelin Schützenberger

● Contenu
Les secrets posent de multiples problèmes. Le poids du secret peut causer des dommages sur plusieurs générations.  
Le détenteur du secret nuit involontairement à la personne à qui on cache le secret.
Les conséquences de la révélation : une révélation soudaine peut être néfaste pour une personne vulnérable, qui n’est pas motivée d’en savoir plus ou dans un contexte de vie difficile. Le fait de révéler peut altérer la confiance future. Le détenteur est maintenant perçu comme quelqu’un qui est capable de dissimuler. Le détenteur prend le risque d’un bouleversement consécutif à la révélation.
Les conséquences de la dissimulation : ça peut être également un poid pour celui qui est à l’origine du secret. Le détenteur du secret se sent parfois coupable ou honteux de le garder, ou il a peur d’être découvert et des conséquences possibles de la mise au jour du secret. La personne ne bénéficie pas d’un savoir auquel elle a le droit. Elle peut rester dans un doute permanent.
Le secret peut créer des groupes dans la famille : ceux qui savent et ceux qui ne savent pas.


A retenir : à venir

Racisme
Victime du racisme en famille !

● Étymologie
De l’italien razza, sorte, famille, souche, venant du latin ratio, ordre, catégorie, espèce, partie.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Quel racisme peut émerger en famille ? Le racisme peut-il avoir lieu en famille ? La personne adoptée est-elle protégé du racisme ? Est-elle armé pour faire face au racisme avec sa famille adoptive qui ne connait pas ce que c’est que d’avoir une double origine à l’internationnal ? Le racisme est-il plus important dans la famille élargie.

● Contenu

Les traits physiques ou les habitudes culturelles de la personne adoptée n’étant pas celle de la famille adoptive, surtout dans la famille élargie, la personne adoptée peut être victime de racisme.
Il peut y avoir également un rapport de domination vis-à-vis du pays d’origine.
La personne peut ressentir une honte à ne pas être assez français ou assez “de son pays d’origine”. Elle peut se sentir différente par rapport à sa famille blanche.

A retenir : à venir

Hérédité

● Étymologie
Du latin hereditas (« action d’hériter », « hérédité », « héritage »).

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Innée ou Acquis ? Nature ou culture ? Qu’est ce qui est dû aux gènes ou à l’environnement ? Quelles sont les interactions entre les gènes et l’environnement ? Est-ce qu’un adopté va hériter davantage de ses parents biologique ou adoptif ?De nos jours le modèle biopsychosocial est reconnu et prends en compte des aspects multifactoriels.

● Contenu
La personne adoptée va manquer d’information sur l’hérédité. Quand le milieu médical demande les antécédents médicaux, il n’est pas possible de répondre. La personne adoptée hérite de caractères divers qui peuvent venir de sa famille biologique ou adoptive selon l’approche biopsychosociale. La nature et la culture se mêles.

A retenir : à venir

Parent
C’est quoi être parent ?

● Étymologie
Du latin parentem, acc. de parens «père ou mère», plur. parentes «le père et la mère».

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Etre parent peut prendre de multiples formes. Comment  « être parent » se manifeste dans les échanges, les actions, les sentiments. Comment cela se revèle au quotidien ?

● Contenu
Un lien psychologique (héritage, secret de famille), biologique (ADN, lien sanguin) et/ou juridique (héritage, livret de famille) avec l’enfant.
Expérience de la parentalité. La parentalité désigne les processus affectifs qui répondent aux besoins de l’enfant. C’est se sentir parent.
L’autorité parentale d’un point de vue juridique avec ses droits et devoirs. C’est protéger l’enfant dans les domaines de la sécurité, santé moralité. C’est lui assurer une éducation et lui permettre son développement.
La parentalité au quotidien. Ce sont les tâches d’ordre domestique (repas, linge) de garde, de soins (nourrir, laver, soigner, consoler…), d’éducation et d’apprentissage de la socialisation (comportement sociaux, stimulation dans les apprentissages, éveil) Continuer une lignée. Assurer une filiation, une descendance. Avoir des héritiers. Transmettre une identité familiale.

A retenir : à venir

Discrimination
Situation de discrimination perçue par les parents.

● Étymologie
Du latin discriminis, qui signifie « séparation ». Action de distinguer, traiter, considérer, sélectionner des entités selon des critères spécifiques ou distinctifs.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Est ce que la discrimination peut être perçue de manière équivalente par les parents autant par rapport aux personnes adoptés ? Comment peuvent réagir les parents sachant qu’ils n’ont pas vécu la discrimination du aux pays d’origines ? Que faire face à la discrimination ?

● Contenu
Dans la famille élargie, ces situations de discrimination peuvent être plus importantes. Cela peut conduire à se sentir mal à l’aise à côté de son fils adopté ou de son parent.

A retenir : à venir

Conflit de Loyauté
Que vous évoque le sentiment de loyauté (Famille adoptive et/ou biologique) ?

● Étymologie
Du latin legalis, « conforme à la loi », lui-même dérivé de lex, legis, « loi ».

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Que faire face au sentiment de loyauté à la famille adoptive et biologique ? Est ce que si j’aime mes parents adoptifs je rejette mes parents biologique ? Et vice verca ? Peut-on aimer autant tous ses parents ? Quelles situation de vie augmentent le sentiment de loyauté ? Existe t-il des conflits de loyauté ? Comment ces conflits se manifeste t-il ?

● Contenu
La recherche des origines peut survenir au moment d’une grosesse ou d’un deuil. Le sentiment de loyauté vis à vis des parents adoptifs peut être présent. On peut se sentir coupable de faire sa recherche des origines. On peut a voir peur de trahir un de ses parents. Par exemple, une personne ne démarrera pas sa recherche des origines par peur de remettre en question l’amour envers ses parents. Une personne va privilégier une relation au détriment d’une autre. Pris dans un conflit de loyauté les désirs sont contradictoires et ambivalent.

A retenir : à venir

Chance
Mon grand-père dit : «Quelle chance d’avoir été adopté(e) !»

● Étymologie
Du latin populaire cadentia, participe présent pluriel neutre de cadere, « tomber », qui s’employait en latin classique en parlant du jeu d’osselets et de dés.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Certaines personnes peuvent croire qu’être adopté est une chance en oubliant que la personne a vécu un traumatisme initial. Est ce que quitter un pays avec de la pauvreté vers un pays comme la France est forcément une chance, un cadeau ?

● Contenu
Autrefois on estimait que l’adoption était un acte de générosité. « on t’as sorti de la misère » On pensait que l’enfant issu d’un milieu défavorisé devait être adopté par des personnes vivant dans des pays riches. On pensait que les bienfaits existaient sans aucun doute avec l’argent, confor, l’éducation, à un niveau de vie supérieur au pays d’origine et l’accès à la santé. Les adoptions illégales faisait l’objet de petite peine car on pensait que ethiquement et déontologiquement, il était préférable de choisir l’adoption. Maintenant on sait que la culture d’origine, et les racines sont aussi important et on privilégie les adoptions nationales. Il existe un livre qui s’intitule : « Dis merci tu connais pas la chance d’avoir été adopté » de Barbara Monestier.

A retenir : à venir

Descendance

● Étymologie
Du latin descendere (« descendre »). ( XVIII e siècle) « tirer son origine de ».

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Comment assurer sa propre descendance ?

● Contenu
Assurer une lignée.
Offrir aux parents la chance de devenir grand parent.
Assurer sa propre descendance et celle de ses parents.
Transmettre les valeurs familiales. Faire perpétuer les traditions au fil du temps.
Assurer une longévité.

A retenir : à venir

Héritage

● Étymologie
Du latin heres, héritier.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Qu’est ce que l’héritage ? Au sens propre ? Au sens figuré

● Contenu
Au sens général et figuré, l’héritage est tout ce qui est transmis de génération en génération. Outre les biens matériels, nous héritons de valeurs, de visions du monde, de modes de vie, d’une mentalité, de goûts, de modalités d’interactions, de comportements, de traits de personnalité ou encore,de missions.
La transmission est d’origine environnementale et génétique.
Trois types d’héritage familiaux : matériel, psychiques, conscients et inconscients.

A retenir : à venir

Dette

● Étymologie
Du bas latin debita, pluriel neutre du latin classique debitum, participe passé neutre substantivé de debere (« devoir »). En français, le verbe « devoir » traduit autant la dette matérielle que le devoir moral.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
La dette est-elle financière, matérielle ou morale ?

● Contenu
Renvoyer en retour tout l’amour reçu. Vouloir rendre le double de ce qu’on a reçu. Etre fidèle à ses parents tout au long de sa vie. Se sentir coupable de ne pas assez rendre. Sentiment de ne pas en faire assez.

A retenir : à venir

Apparentés / Apparentement
Grande nouvelle, on est apparentés !

● Étymologie
Traité comme un parent

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
L’apparentement est-il un agréable moment ? Est ce un moment exceptionnel ?

● Contenu
L’apparentement peut être rendu difficile par la capacité d’attachement diminuées à cause de ruptures successives.
Préparer l’enfant avant la rencontre avec les parents adoptifs aux difficultés de communication lié à la langue ou à la culture.
Préparation pour diminuer le choc culturel (nourriture, sommeil, schéma corporel et hygiène, relations entre individus, comportement social, jeux…)
Proposition d’établir une relation entre un enfant et une famille.
L’apparentement (ou « matching ») n’est pas la décision d’adoption.
Identification d’une future famille adoptive spécifique pour un enfant donné.
L’intervention d’une équipe de professionnels, capable d’apprécier les besoins de l’enfant et le projet des adoptants
Le matching est fait par une équipe de professionne interdisciplinaire, capable de choisir la famille la plus adéquate pour un enfant donné.
A l’issue du matching il y a une proposition d’enfant aux candidats à l’adoption par l’intermédiaire de l’autorité centrale du pays d’origine ou de l’OAA.
La préparation de la rencontre consiste à donner à l’enfant comme à ses futurs parents des informations propres à les aider à passer de la situation rêvée à la situation réelle.

A retenir : à venir

Cartes Société

Associations
Connaissez-vous des associations de personnes adoptées, d’adoptants et leurs buts ?

● Étymologie
Du latin associatio , lui-même du préfixe ad- sur le mot socius.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Quels sont les types d’association ? Quels sont leur buts ?

● Contenu

Enfance et Famille d’Adoption (EFA) : fédération participant à l’évolution des idées et de la législation, à la préparation des futurs adoptants, au soutien des familles. Il s’emploie à faire respecter les droits de l’enfant.

Les Associations de Parents par Pays d’Origine (APPO) : association regroupant les parents ayant adopté ou voulant adopter un enfant dans un pays étranger donné. Elle joue un rôle important dans l’accompagnement et le conseil aux parents adoptifs en particulier après l’arrivée de l’enfant en France, et entretient des relations étroites avec l’Agence Française d’Adoption.

Les associations d’adoptés par pays : racine coréenne, born in Lebanon, …

A retenir : à venir

Dérives, Irrégularités ou Illégalités
Quelles sont les dérives, irrégularités ou illégalités dans l’adoption ?

● Étymologie
Du latin riva (« cours d’eau ») dériver signifiant initialement « détourner un cours ».
Du latin irregularitas
Du latin legalis « relatif à la loi », lat. chrét. « conforme à la loi divine »
Définition : «Une adoption qui résulte d’abus, tel que l’enlèvement, la vente, le trafic ou toute autre activité illégale ou illicite au préjudice de l’enfant», (Guide de bonnes pratiques N°1 de La Haye)

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?

Dans le cas de l’adoption internationale, le texte de référence est la convention de La Haye du 29 mai 1993 sur la protection des enfants et la coopération en matière d’adoption internationale 
Malheureusement, il existe encore des adoptions illégales dans les pays où le cadre administratif, légal est défaillant et où la corruption au sein des autorités gouvernementales est présente. 
Les familles candidates à l’adoption sont-elles conscientes de leur degré d’implication dans une situation non éthique ?
Les pays d’origines trouvent-elle que leur adoption est éthique sous pretexte de leur permettre d’aller dans un pays où les conditions sont plus favorables ?
Les procédures en vue d’adopté peuvent être immorales, non éthique voire criminelles.

● Contenu
Le consentement des mères ou des parents n’est pas systématiquement obtenu.
Des enfants sont déclarés orphelins (fausse déclaration de naissance) de manière frauduleuse lors de l’enregistrement de l’état civil. Les parents adoptifs sont sur l’acte de naissance original. De faux certificats de naissance sont émis. Certains professionnels impliqués dans le processus sont corrompus
Des gains financiers indus ou toute autre forme d’avantages restent systématiques et largement répandus.
Les personnes adoptés sont alors victime d’une privation du droit à l’identité.

A retenir : à venir

Alternatives à l’adoption
Quelles sont les alternatives à l’adoption ?

● Étymologie
Du latin alternatum avec le suffixe -if, de alternare (« alterner »), de alter (« autre »).

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Comme les enfants ne sont pas toujours adoptables, ni juridiquement ni psychologiquement, des alternatives à l’adoption sont développées. Quelles sont-elles ?

● Contenu
Adoption simple : conserve le lien de filiation avec la famille biologique

Une mesure d’assistance éducative : pour éviter de couper les enfants de leur cadre habituel Art 375

Tiers bénévole : engagement citoyen qui consiste à accueillir chez soi de façon durable et bénévole un mineur issu de l’ASE

Tiers digne de confiance : ce tiers peut être un membre de la famille, ou un établissement agréé, ou le service départemental d’aide sociale à l’enfance, ou encore un proche digne de confiance.

Parrainage de proximité : permet de nouer une relation avec un enfant, sans rompre ses liens de filiation.

A retenir : à venir

Marie-Laure BOUET-SIMON, Cécile DELANNOY Des alternatives à l’adoption

Critères
Des critères selon les pays existent …

● Étymologie
Du latin criterium emprunté au grec κριτήριον, kritêrion (« faculté de juger, discernement »), dérivé lui-même de krinein : « cribler, séparer, distinguer, juger ».

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Est-ce que les critères diffèrent par pays ? Est-il plus facile d’adopter dans un pays qu’un autre ? Les conditions pour adopter sont-elles exigeante ?

● Contenu
Les critères diffèrent selon les pays. Adopter un enfant est plus facile dans certains pays que dans d’autres. En effet, les conditions à remplir pour pouvoir adopter sont plus ou moins exigeantes suivant le pays d’origine de l’enfant
Critères : âge, nationalité, situation matrimoniale, situation familiale, séjours à l’étranger, évaluation psychosociale, écart d’âge, coût, situation judiciaire, santé, niveau d’étude…

A retenir : à venir

Adoption plénière ou simple
Quelle est la différence entre l’adoption plénière et l’adoption simple ?

● Étymologie
Du lat. de basse époque plenarius «complet», dér. de plenus (v. plein) Du latin simplex (« formé d’un seul élément »), et, au sens figuré, « pur, ingénu, humble, naturel… ».


● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Quelles sont les particularité des types d’adoption ? Laquelle est à privilégié en fonction de quel projet ?

● Contenu
L’adoption plénière crée un nouveau lien de parenté entre l’adoptant et l’adopté et coupe tous liens avec la famille d’origine de l’adopté. L’adoption est irrévocable
Adoption simple : conserve un lien avec la famille biologique. Le nom d’origine est conservé. L’adoption simple peut être révoquée pour des motifs graves.

A retenir : à venir

La Convention de la Haye
Que change la convention de la Haye (1993) ? Quand la France l’a-t-elle ratifiée ?

● Étymologie
Du latin conventio, action de se rencontrer, réunion, assemblée, pacte, traité, contrat. Une convention est un pacte, un accord de volonté conclu entre deux ou plusieurs parties et qui s’apparente à un contrat.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?

● Contenu
La convention de La Haye (signée par la France en 1993 et ratifiée et entrée en vigueur en 1998) sur la protection des enfants et la coopération en matière d’adoption internationale concerne l’adoption des enfants mineurs dans un autre pays que celui dans lequel ils sont nés.

Cette convention vise à réglementer l’adoption internationale.

La convention garantit que les adoptions internationales aient lieu dans l’intérêt Supérieur de l’enfant et le respect de ses droits fondamentaux.

La convention prévient l’enlèvement, la vente ou la traite d’enfants.

La convention a été signée par 90 Etats (dont la France), dont une grande majorité l’ont ratifiée. D’autres Etats adaptent progressivement leur législation afin de pouvoir la ratifier.

A retenir : à venir

Agrément
Quel est le temps d’attente moyen pour obtenir l’agrément en France ?

● Étymologie
Du latin gratum, neutre subst. de l’adj. gratus « agréable, bienvenu ; aimable ; accepté avec reconnaissance, reconnaissant ».

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Le chemin pour adopter un enfant est long, complexe et difficile émotionnellement. Le nombre de titulaires de l’agrément est en baisse mais le nombre d’enfants adopté baisse également. Beaucoup de personnes peuvent être découragées.
Une « enquête sociale et psychologique » est nécessaire pour obtenir l’agrément. L’agrément a pour but d’aider les postulants à l’adoption à se poser les bonnes questions et à démarrer leur réflexion.

● Contenu
Pour pouvoir adopter un enfant, il est nécessaire d’obtenir un agrément délivré par le service d’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) du département. L’agrément permet de s’assurer des conditions d’accueil. Il est accordé pour une durée de 5 ans.

A retenir : à venir

Supers-héros
Citez 6 adoptés supers-héros de cinéma et/ou issus de la littérature ?

● Étymologie
Le mot héros vient du grec ancien et désignait alors des demi-dieux. Souvent, les demi-dieux étaient punis par les dieux pour leur orgueil et leur rappeler qu’ils sont aussi à moitié humains.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?

Pourquoi tant de super-héros sont orphelins ou adoptés ? Pourquoi les créateurs rendent-ils leurs personnages orphelins ?
Les héros affrontent des épreuves qui leur rappellent qu’ils sont aussi des humains ordinaires. Cela montre leurs failles, les rend moins dieux, et plus hommes.
Les super-héros orphelins développent un sens moral important.
Cela peut ainsi les pousser à vivre des aventures épiques.
Ce sont aussi des modèles de résilience face aux épreuves.

● Contenu
Orphelin ou adopté : Harry Potter, Tarzan, Batman, Spider-Man, Daredevil, Smallville, black panter, catwoman, x men, Captain America, Hulk.

A retenir : à venir

Enjeux de l’adoption
Quels sont les «enjeux» de l’adoption internationale ?

● Étymologie
Le mot enjeu vient tout simplement de en, « dans, dedans » et de jeu, « activité ludique ». Vient d’’un mot latin qui signifiait « plaisanterie ». L’enjeu désigne, littéralement, l’argent qui est mis en jeu. C’est en effet la mise, le pari, qu’on risque de perdre ou de gagner, selon les règles du jeu.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Loin de se développer, l’adoption internationale tend vers une diminution au cours des années à venir. Les textes juridiques encadrant l’adoption internationale se sont multipliés et les critères se sont complexifiés.

● Contenu
L’adoption internationale diminue au profit d’adoption nationale pour éviter le déracinement. En parallèle il y a de plus en plus d’adoptés à besoin spécifiques dans l’adoption à l’internationale.

A retenir : à venir

Croyances et Mythes
Citez 2 croyances et/ou mythes autour de l’adoption.

● Étymologie
De l’ancien français creant , venant du latin credens (« croyant »), du verbe credere (« croire »). Du bas latin mythus, grec muthos « récit, fable » Famille étymologique ⇨ FABLE. forme symbolique des forces de la nature, des aspects de la condition humaine. ➙ fable, légende, mythologie


● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Les croyances et mythes dans l’adoption sont tenaces. On peut rencontrer ces croyances au quotidien. Quelles sont les croyances sur l’adoption les plus courantes.

● Contenu
Avec suffisamment d’amour et en adoptant jeune, l’adopté ne souffrira pas d’avoir été adopté car il ne se rappelle pas du traumatisme.
On adopte un enfant quand on ne peut pas en avoir.
Il est plus facile d’adopter un enfant quand il est tout jeune.
Les adoptés doivent être reconnaissant.
Ce n’est pas vraiment ta mère.
L’adoption est un acte humanitaire.

A retenir : à venir

L’intérêt supérieur de l’enfant
Que signifie le principe de «l’intérêt supérieur de l’enfant» ?

● Étymologie
Substantivation du latin interest (« il importe »), de interesse (« importer, être important », au figuré « participer à, s’occuper de »). Le latin médiéval intéresse, infinitif substantivé au sens de « dédommagement pour la résiliation d’un contrat », explique le dérivé intéresser.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Autrefois, l’enfant était soumis à la puissance du père jusqu’au 19ème siècle. Désormais l’intérêt est supérieur. L’ajout du qualificatif « supérieur » indique une primauté de l’intérêt supérieur de l’enfant sur toute autre considération. L’intérêt s’adapte en fonction de la situation, de la culture et de l’époque. C’est ainsi que la subjectivité peut conduire à des réponses différentes en fonction des magistrats.

● Contenu

L’intérêt supérieur de l’enfant est une notion de droit international privé introduite en 1989 par la Convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant, et reprise depuis par de nombreuses législations nationales et supranationales.
Exemple : ne pas subir de maltraitance, ne pas être séparé de ses parents

A retenir : à venir

Rehoming

● Étymologie
Changement de domicile pour les enfants correspondant à une réadoption

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Les enfants donnés, par petites annonces, comme on se débarrasse d’un objet ou d’un animal domestique devenu trop encombrant. La pratique de rehoming peut avoir des conséquences psychologiques néfastes et va à l’encontre de la protection des droits de l’enfant, régis par la Convention internationale des Droits de l’enfant.

● Contenu
Dans le documentaire Etats-Unis, enfants jetables, Sophie Przychodny explore le marché de la réadoption. Dans ce pays, les familles adoptives qui ne veulent plus de leurs enfants peuvent les confier légalement à d’autres. Jugés difficiles, ou en difficulté d’intégration, 25 000 enfants sont réadoptés chaque année. Il passe de famille en famille sans qu’il y ait d’accompagnement. Un enfant peut donc avoir plusieurs familles. Il y a des transactions entre les familles qui s’échangent les enfants directement entre elles sur des sites internet ou par l’intermédiaire d’agence de l’adoption.

A retenir : à venir

Abandon
Est-ce que l’adoption rime toujours avec abandon ?

● Étymologie
Du latin adoptare, composé de ad (« à ») et optare (« choisir », « souhaiter »).Issu de (mettre) abandon, « au pouvoir, à disposition de », de l’ancien français bandon, « pouvoir, autorité », d’origine germanique.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Est ce que l’adoption est toujours lié à un abandon ?

● Contenu
Les causes de l’adoption sont variées. L’adopté est souvent réduit à l’étiquette « orphelins », enfants « abandonnés » alors qu’il existe une grande diversité des circonstances de l’adoption. L’adoption peut être lié à un trafic d’enfant, un décès, …

A retenir : à venir

Substitution

● Étymologie
Du lat. substitutionem, de substituere, substitutio (« remplacement »).

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Qu’est ce qui est substitué dans l’adoption ?

● Contenu
On peut substituer :
un nom, un prénom ou intervertir l’ordre
un parent, un parent qui élève un enfant qu’il n’a pas conçu naturellement
un lieu : changer de lieu de résidence

A retenir : à venir

Adopter
Comment et par où est-il possible d’adopter ? Quelles sont les démarches ?

● Étymologie
Du latin adoptare, composé de ad (« à ») et optare (« choisir », « souhaiter »).

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
L

● Contenu
Faire une demande d’agrément.
Etre accompagnées par un organisme autorisé ou l’Agence française de l’adoption pour les adoptions à l’international.
Une fois l’agrément obtenu, aller dans un atelier de postulant.

A retenir : à venir

Né sous X
Un enfant né sous X a le droit de …

● Étymologie
(Inconnue) De l’arabe chay (« chose »)via l’espagnol xay (x se prononce \ʃ\ en espagnol).
Cette lettre, inexistante en latin, a été inventée par les scribes du Moyen Âge comme abréviation de la combinaison ‹ us ›.
L’accouchement sous le secret, appelé également « accouchement sous X », est défini comme la possibilité pour une femme de confier son bébé à l’état et le droit de demeurer anonyme.


● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
La naissance sous X entraîne l’impossibilité juridique de retrouver ses origines. Quels droits a la personne adopté et à la mère biologique ?

● Contenu
Demander la Copie ou la consultation de son dossier de naissance et d’adoption au Conseil Départemental,  » ASE’’ Service Aide Sociale à l’Enfance, de votre département de naissance.
Faire une demande au Conseil national d’accès aux origines personnelles (CNAOP).

A retenir : à venir

Besoins Spécifiques
Adoption à besoins spécifiques.

● Étymologie
Étymologie. ( XI e siècle) Estre bosoinz, « être nécessaire » ; ( XIII e siècle) besoing, besoign.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?

L’application du principe de subsidiarité prescrit par la Convention de la Haye de 1993 privilégie l’adoption nationale des enfants sans problématique.
Cela augmente de façon significative la proportion d’enfants à besoins spécifiques proposés à l’adoption internationale.
Le cumul de « problématique » rend la recherche d’une famille plus complexe.

● Contenu

Les enfants sont dits à besoins spécifiques lorsqu’ils sont difficilement adoptables du fait de leur situation personnelle (âge, fratrie, ethnie, situation stigmatisante, parcours de vie particulièrement compliqué, maltraitances, etc.) et/ou leur état de santé
Un enfant à besoins spécifiques est un enfant pour lequel il est très difficile de trouver une famille,
Un enfant de 6 ans ou plus,
Une fratrie de 3 enfants ou plus,
Un enfant souffrant d’un handicap ou d’un problème de santé

A retenir : à venir

Les Acteurs l’adoption
Connaissez-vous des acteurs du monde de l’adoption ?

● Étymologie
Du mot latin actor, (de même sens qu’en français) qui interprète un personnage dans le cadre d’une mise en scène « celui qui fait, l’exécuteur »

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Organisme Autorisé pour l’Adoption (OAA) : association privée contrôlées par les pouvoirs publics, autorisées par les départements et habilitées par le ministère des affaires étrangères à intervenir dans un ou plusieurs pays comme intermédiaires pour l’adoption d’enfants. Elle accompagne les adoptants tout au long de la procédure d’adoption et après l’arrivée de l’enfant.

Service Social Internationale (SSI) : Organisation Non Gouvernementale qui accompagne des enfants et familles confrontés à des problématiques sociale et juridiques complexes dans une situation internationale
Conseil National d’Accès Aux Origines Personnelles (CNAOP) : instance relative à l’accès aux origines des personnes adoptées et pupilles de l’état pour les personnes adoptées de France nées dans le secret de l’identité de la mère
MAI : habilite et contrôle les OAA. Centralise et diffuse l’information. Répertorie les intermédiaires. Dialogue avec les administrations de pays d’origines. Délivre les visas aux enfants. Assure le suivi des procédures d’adoption. Élabore la réglementation interne
L’Agence française d’adoption (AFA) : a pour mission d’informer, de conseiller et d’accompagner les familles adoptantes. Elle assure la diffusion de l’information ; droits, procédures judiciaire et administrative en vigueur dans les pays étranger, organisme intervenant dans le domaine de l’adoption. L’AFA aide les familles à respecter les suivis post adoption selon les exigences des pays concernés.

● Contenu
L

A retenir : à venir

Accouchement sous le secret
Quelles sont les conditions d’un accouchement sous le secret ?

● Étymologie
Du latin : segreda/secretus, « mis à part », « réservé ». Venu du sanskrit (kris) puis du grec (crisis), la nécessité du secret naîtrait de la séparation originaire des dieux et des hommes.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
L

● Contenu

En France, toute femme enceinte qui ne souhaite pas élever son enfant a le droit de demander la préservation du secret de son admission et de son identité par la maternité lors de son accouchement. (article 341-1 du Code civil)
La loi du 22 janvier 2002 a réformé les modalités de l’accouchement secret en introduisant la procédure du pli fermé. La personne qui accouche dans le secret est invitée par un correspondant départemental du CNAOP ou, en son absence, par le professionnel de la maternité, à laisser, si elle le souhaite, des informations sur son histoire ou son identité sous pli fermé, dans une enveloppe qu’elle ferme elle-même.
Ces informations sont tenues secrètes, la mère est la seule à savoir ce que contient ce pli. Ce n’est que si l’enfant formule une demande d’accès à ses origines que le pli fermé peut être ouvert par un membre du CNAOP.
À tout moment, la mère peut s’adresser au correspondant CNAOP du conseil départemental à qui elle a remis le pli fermé pour donner d’autres informations. Ces informations font l’objet d’un nouveau pli fermé.
Si les parents de naissance donnent leur accord pour lever le secret, le CNAOP pourra communiquer à l’enfant l’identité de la mère et/ou du père, des renseignements « non identifiants » relatifs à l’origine de l’enfant, la santé des parents biologiques et les raisons et circonstances de son placement.
Cette levée du secret peut conduire à une rencontre entre l’enfant et les parents de naissance en accord avec les personnes concernées.

A retenir : à venir

Coûts
Les coûts dans l’adoption …

● Étymologie
En ancien français cust puis coust ; déverbal de coûter.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?

● Contenu
Le coût d’une procédure d’adoption à l’étranger est de 20 000 euros en moyenne.
La somme est constituée de plusieurs frais : frais de constitution du dossier en France (légalisation des actes, frais de traduction), frais de procédure locale (frais d’avocat, de procédure, de traduction), frais médicaux, coût d’un déplacement pour les parents adoptifs , billet de retour de l’enfant, don à l’orphelinat, participation au fonctionnement d’une OAA.

A retenir : à venir

Cartes Relation Interpersonnelle

Velcro, Solo ou Sumo
Est-ce que ça vous parle, les enfants velcro, solo ou sumo ?

● Étymologie
Velcro : par apocope des mots « velours » et « crochet », George de Mestral nomme son invention Velcro et dépose des brevets à partir du début des années 1950 (dépôt de la marque en 1952). Après la mise au point de la production industrielle, il accorde des licences de production à des industriels dans divers pays.
Solo : du latin solitudo : lieu désert, vie isolée, de quelqu’un, état d’abandon-absence-manque.
Sumo : littéralement « se frapper mutuellement » est un sport de lutte japonais.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Deux modèles d’attachement émergent dans la petite enfance. Les styles d’attachement peuvent être sécure (70%) et insécure (30%).
Les termes velcro, solo et sumo résument les 3 écueils des problématiques du lien. Ces catégorisations sont des grilles de lecture permettant une meilleure compréhension de son style d’attachement à l’âge adulte.

● Contenu
Les troubles de l’attachement surviennent lorsque l’enfant vit précocement une rupture de lien avec sa mère et/ou figure d’attachement au cours des premières années de sa vie. Cette « blessure primitive », bouleverse la construction de l’attachement et aura un impact tout au long de sa vie.

Le SUMO (le résistant-ambivalent dans la littérature scientifique) :
Parents : agit de manière incohérente et imprévisible. Les réponses sont parfois appropriées et d’autres fois négligentes.
Enfant : impulsif, violent, opposant, avec des crises de colère. L’enfant rejette sa figure d’attachement car il n’a pas confiance en son parent. Il se montre ambivalent à l’égard de leur mère lorsqu’il la retrouve. Il est en détresse à la séparation, mais n’est pas conforté lors des retrouvailles.
A l’âge adulte : réticent à créer du lien et peur de l’abandon


Le VELCRO (le résistant-anxieux dans la littérature scientifique):
Parent : ne réagit pas toujours aux signes de détresse de l’enfant. Il manque de sensibilité au besoin d’attachement et a des réactions. imprévisibles. Trop protecteur ou débordé par leurs propres émotions.
Enfant : il s’accroche désespérément. Ses crises se manifestent par la peur, l’angoisse, la crise de nerfs. L’enfant, submergé par la peur du nouvel abandon, est fusionnel.
A l’âge adulte la personne a un grand besoin de proximité pour être rassurée et réconfortée.


Le SOLO (l’attachement évitant dans la littérature scientifique) :
Parent : ne répond pas aux besoins de manière adaptée, rapide et régulière. Décourage ses pleurs et encourage l’autonomie. Rejetant, indifférent ou agressif.
Enfant : Il a appris que pour survivre, vaut mieux se débrouiller tout seul. Il semble ignorer, et montre peu de détresse au moment de la séparation. Il semble sans affect lors du retour. L’enfant se replie sur lui-même.
A l’âge adulte : la personne ne s’investit pas dans la relation aux autres. La personne est distante et ne montre pas ses émotions.

A retenir : à venir

Lien
Comment définiriez-vous le «lien» avec l’autre ?

● Étymologie
Du latin ligamen.« lien, cordon, bande, bandage »

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Les personnes adoptées peuvent avoir des problématiques autour du lien qui peuvent se manifester dans de nombreux domaines : familiaux, amicaux ou professionnelles.

● Contenu
L’attachement correspond au lien affectif que nous établissons avec l’autre. Le lien, c’est ce qui unit les personnes. C’est une relation entre les personnes. Il permet de s’attacher. Le lien est tissé par les ressemblances, les valeurs mais aussi par les différences. Un lien est défini par une relation entre les personnes.
Il peut s’agir d’équilibrer la distance pour ne pas tomber dans le triple écueil : pas de lien, rupture du lien, addiction au lien.
Un lien peut être plus ou moins sécurisant en fonction de notre style d’attachement sécure ou insécure.

A retenir : à venir

Triangle de Karpman
Est-ce que vous connaissez le principe du «Triangle de Karpman»?

● Étymologie
Du latin triangulus ,dérivé de angulus (« angle »), avec le préfixe tri- (« trois »). Concept d’analyse transactionnelle proposé par Karpman en 1968 qui met en évidence un scénario relationnel entre victime, persécuteur et sauveur.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Nous pouvons analyser des rôles pour mieux comprendre nos relations. Comment créer des relations saines, positives, agréables ? Quels rôles jouons-nous ? Comment sortir du triangle de Karpman ?

● Contenu
Théorie élaborée par Eric Berne, fondateur de l’Analyse Transactionnelle (AT) et conceptualisé par Stephen Karpman psychologue en AT.
Le triangle de Karpman est un triangle dramatique représentant les relations entre trois rôles d’un jeu psychologique : le Persécuteur, le Sauveur et la Victime.
Nous endossons quotidiennement les différents rôles selon le contexte et l’environnement.
Ce modèle aide à analyser et à traiter les situations de conflit.
Le Persécuteur : attaque, menace, humilie, donne des ordres, persécute. Il considère la victime comme inférieure.
Le Sauveur : étouffe, apporte une aide même quand rien ne lui est demandé, crée la passivité par l’assistanat, pointe les faiblesses. Il considère aussi la victime comme inférieure et lui propose son aide, à partir de sa position supérieure.
La Victime : dans la plainte, attire le sauveur et le persécuteur. Elle se positionne comme inférieure et cherche un Sauveur ou un Persécuteur pour conforter sa croyance.

A retenir : à venir

Monter en escalade
Conflit (monter en escalade)

● Étymologie
Du latin conflictus, « lutte, combat », de confligere, « heurter », « se heurter ». Affrontement entre des personnes ou des groupes de personnes. Conflit familial.
De l’occitan escalada (« escalade »), participe passé féminin du verbe escalar (« grimper, escalader »), signifiant littéralement « monter à une échelle ».
En chinois, le conflit est le chongtu:
෨. À l’extrême gauche de ces caractères, on trouve la clef de l’eau. ෨ seul signifie “heurter”, “précipiter”, mais aussi “laver à grande eau”.
✺ signifie “s’élancer”. On trouve donc dans la composition de ce mot l’idée de deux courants qui se rencontrent, mais la clef de l’eau donne plutôt l’idée d’une rivière, de deux fluides
Alors que dans la pensée occidentale le conflit est le choc de deux forces qui semblent solides, immuables, et qui peuvent se détruire, en Chine l’image fluide suggère que les deux forces peuvent s’entremêler.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Connaître les étapes de conflit et mécanisme peut aider à mieux analyser les conflits. Cela permet de mieux réagir et d’éviter de répondre de manière irrationnelle au conflit.
Pourquoi utilise-t-on le mot escalade ? Quelles sont les différentes marches d’un conflit ? Existe-t-il une amorce ? Comment désamorcer un conflit ? Quelle action faire à chaque étape du conflit ? Qu’est-ce qu’un conflit bien géré, non géré ? Comment peut-on sortir du conflit à la fin de l’escalade ? Comment prévenir les conflits ?

● Contenu
L’escalade d’un conflit peut surprendre malgré l’intention initiale. On peut sous-estimer le coût de l’entrée dans un conflit et surestimer les chances de victoire. Etre à l’écoute des besoins et des blessures peut permettre de prévenir les conflits.

A retenir : à venir

Attachement

● Étymologie
Dérivé du verbe estachier (1080) qui veut dire relier à un pieu (estache) « Faire tenir (à une chose) au moyen d’une attache, d’un lien »

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
L’analyse de l’attachement permet d’évaluer la qualité d’une relation entre un parent et son enfant, mais aussi de prédire celle des futurs échanges de l’adulte en devenir. Quatre types d’attachement ont été mis en évidence.

● Contenu
Dans la littérature scientifique, le terme d’attachement se réfère au concept élaboré par le psychiatre John Bowlby. D’après la théorie de l’attachement un enfant a besoin de développer une relation d’attachement avec une figure d’attachement. D’après cette théorie, le comportement d’attachement de l’enfant est la recherche de proximité et de réconfort avec une figure d’attachement en cas de détresse. Les enfants utilisent leur figure d’attachement comme base de sécurité ce qui va permettre d’explorer le monde. Les réponses de l’entourage dans la petite enfance vont développer des styles d’attachement sécure ou insécure.

A retenir : à venir

Amour et Attachement
Quelle est la différence entre l’amour et l’attachement ?

● Étymologie
Du latin amor.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Peut-on concevoir l’amour sans attachement ? Peut-on aimer sans s’attacher ? L’amour est-il plus grand que l’attachement ? Le véritable amour se vit-il dans la dépendance à l’autre ?

● Contenu
Peut-on concevoir l’amour sans attachement ? Peut-on aimer sans s’attacher ? L’amour est-il plus grand que l’attachement ? Le véritable amour se vit-il dans la dépendance à l’autre ?

A retenir : à venir

Masques
Je porte plusieurs masques, mon masque dominant serait …

● Étymologie
De la racine préromane, maska, qui signifie « noir » et donne naissance à deux familles de mots.
Première famille de mots : tâche, de salissure, mascara
Deuxième famille de mots : sorcière, démon, esprit, masque
Quel est le rapport entre noir et masque ? Les premiers déguisements consistaient à se noircir le visage.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Comment différencier le masque de notre être ? Quel masque social portez-vous le plus souvent ? Quelles zones d’ombre cachez-vous ? Quel rôle jouez-vous ? Quelles personnalités choisissez-vous de montrer au monde ? Comment trouver le juste équilibre ? Comment différencier le self et le faux self ? Comment le faux self peut-il devenir de plus en plus dominant ? Peut-on avoir un sentiment d’imposture ? Quelle est notre véritable personnalité ? Comment redevenir soi-même ?
Certaines personnes laissent leur masque prendre le pouvoir sur leur personnalité, les empêchent d’être elles-mêmes. Voulant répondre aux normes et modèles, le masque tente de refléter le portrait idéal. Centré sur le masque social, en répondant aux désirs de la société et à notre volonté d’intégration, chaque relation devient biaisée, fondée sur le paraître au détriment de relations authentiques.

● Contenu
Le masque social dominant représente le visage que nous montrons aux autres dans la plupart des situations : frère, sœur, fille, conjoint, sportif, étudiant, salarié, bénévole, …
Les personnes adoptées peuvent avoir un mécanisme de défense qui est de se sur-adapter et donc de prendre un masque pour être aimé et par peur du rejet.

A retenir : à venir

Duel ou Désaccord
Quelles situations de duel ou de désaccord vivez-vous ?

● Étymologie
Du latin duellum forme ancienne de bellum « guerre, combat » ; le sens de « combat singulier » s’est développé en b. lat.
A-kor ; le d ne se lie pas : un accord harmonieux, a-ko-r harmonieux. L’s du pluriel ne se lie pas davantage : des accords harmonieux, des a-ko-r harmonieux.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Quelles sont les différentes situations de duel ou de désaccord que vous rencontrez. Quelles thématique rencontrez-vous le plus souvent ?

● Contenu

Les conflits de valeurs : le différend porte sur un choix de vie, une idéologie. Les conflits d’intérêts : il y a divergence sur les intérêts de chaque groupe ou personne.
Les conflits de personnes : ils sont issus de réactions d’antipathie, de compétitions.

A retenir : à venir

Blacklister

● Étymologie
Étymologie. De black et list, mots anglais signifiant liste noire.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Avez-vous été blacklisté ou avez-vous été blacklisté. Qu’est-ce que cette situation a provoqué en vous ou chez l’autre ? Quelles sont les causes de cette situation. Comment éviter cette situation et comment agir autrement ?

● Contenu
Blacklister peut être une mesure de protection. C’est un comportement de fuite au niveau de la relation face à une situation de malaise relationnel. Etre blacklister peut-être douloureux. Cela ne laisse pas la place aux explications et aux changements.
Même si on accepte à nouveau une personne, cela peut enlever toute possibilité d’excuses ou de réconciliation.

A retenir : à venir

Exister
Souvent j’existe …

● Étymologie
Du latin existere ou exsistere, « sortir de », « se manifester, se montrer », composé de ex et de sistere, forme dérivée de stare (« être debout », « être stable »).

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Existez-vous par vous-même ou à travers une personne ou un groupe ? Vous sentez-vous dépendant d’un regard extérieur ? Dans la situation d’absence de ses parents biologiques ou face à de multiples ruptures, peut-on avoir le sentiment d’exister ?

● Contenu
Cette expression implique étymologiquement l’idée de se montrer, d’exister à travers les yeux d’une personne ou d’un groupe.
Mais si on pense trop à l’image que l’on renvoie on a le risque de s’oublier soi-même
Nous pouvons aussi exister pour des personnes. Il est possible de ne pas avoir la sensation d’exister pour une personne.
On peut aussi exister à travers ses passions, ses goûts.

A retenir : à venir

Dépendance
Je suis dans une situation de dépendance à l’autre !

● Étymologie
D’origine latine le mot dépendance est issu de l’association de « de » et « pendere ».

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Qu’est-ce que la dépendance/ l’addiction relationnelle ? Quand passe-t-on d’un besoin sain de l’autre à un besoin pathologique ? Qu’est-ce que le syndrome de l’abandon ? Qu’est-ce que la relation anaclitique ? Est-ce que la dépendance peut provoquer chez vous une perte d’autonomie ? Avez-vous parfois besoin de conseils pour prendre des décisions de la vie de tous les jours ? Laissez-vous les autres assumer la responsabilité de la vie quotidienne ? Avez-vous la préoccupation d’être livrés à vous-mêmes ?

● Contenu

Le besoin de l’autre est quelque chose de naturel et d’indispensable à la vie humaine.
Il existe une dépendance saine. Nous avons besoin des autres, et c’est avec eux que nous développons des relations qui nourrissent nos vies.
Mais l’addiction relationnelle peut être considérée comme une addiction. L’autre est utilisé comme un objet qui devient une drogue afin de rétablir la sécurité interne. La personne est addict à une personne. Elle est dépendante et en recherche d’une relation symbiotique. La souffrance de cette dépendance révèle l’addiction.

A retenir : à venir

Responsabilité
Comment responsabilisez-vous votre relation ?

● Étymologie
Du latin responsus (« qui doit répondre de ses actes »).

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Quelle est la différence entre la responsabilité et la culpabilité ? Quels comportement permettent-t-il de responsabiliser votre relation

● Contenu
Nous confondons souvent la responsabilité avec la culpabilité. Plusieurs comportements permettent de responsabiliser votre relation.

Assumer qui nous sommes et les conséquences de nos actions sur autrui.
Nommer authentiquement nos émotions, nos ressentis, nos états et nos besoins.
Partager à l’autre comment nous nous sentons authentiquement
Nommer le besoin
Proposer une manière d’y répondre qui nous convient
Accueillir les sentiments de l’autre
Entendre et respecter son besoin
Valider ensemble une façon de répondre au besoin tout en respectant chaque personne présente
Aller de l’avant ensemble, en suivant ce qui a été décidé

A retenir : à venir

Différent(e) / Décalage
J’ai l’impression d’être différent(e) et en décalage !

● Étymologie
« action d’enlever une cale »

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Pourquoi vous sentez-vous différent(e) des autres ? Qu’est-ce qui provoque un sentiment de décalage ?

● Contenu
Tout le monde est différent et notre différence constitue notre richesse.
Mais les personnes adoptées peuvent se sentir hors norme.
Ce sentiment de décalage peut être perçu par la personne ou renvoyé par l’entourage.
Sentiment de ne pas être comme les autres, d’être différent, d’être en décalage, d’être « à part ». Percevoir de ne pas être en phase avec le monde qui l’entoure.
Cette trop grande différence peut engendrer des problèmes d’adaptation comportementale et relationnelle, qui risquent de faire souffrir la personne. En effet, la personne perçoit des difficultés d’intégration sociale, ce qui peut engendrer une perturbation de l’estime de soi.

A retenir : à venir

Idéalisation

● Étymologie
Du latin médiéval idealis « relatif à l’idée »

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Pourquoi nait cette idéalisation ? Quelles sont les causes ? Quel sont les bienfaits de l’idéalisation. Quels sont les inconvénient ? Comment éviter de tomber dans l’idéalisation ? Idéaliser l’amour est-il nécessaire en début de relation ?

● Contenu
Termes proches : Surestimation. Fascination, admiration. Symbiose. Fruit d’une projection.

Les personnes qui ont tendance à idéaliser ont souvent manqué d’affection dans leur petite enfance. La personne qui idéalise attend de l’objet idéalisé qu’il le contente et comble ses besoins, comme ses parents auraient dû le faire pour lui. Mais cette attente est impossible à combler. La personne n’est jamais satisfaite car la demande s’adresse aux figures nourricières qui lui ont fait défaut.

Nous essayons de montrer la meilleure image de nous-mêmes mais il se cache une réalité humaine et imparfaite. Quand la personne devient proche de cette personne qu’elles idéalisent, elles se rendront compte de l’imperfection, ce qui peut créer des déceptions. Ces désillusions sont le produit de l’idéalisation. Ces personnes ne se rendent pas compte de la réalité car leur rêve maintien dans l’esprit la personne parfaite.

L’idéalisation est un mécanisme de défense pour se voiler la face devant certains événements ou des souffrances. L’idéalisation peut donner un sentiment de paix et de bien-être.

Exagérer de manière positive les vertus d’une autre personne ou d’un objet, et en faire un modèle de perfection. Les personnes qui ont tendance à idéaliser vont au-delà de la réalité, et les qualités qu’elles attribuent aux autres sont irréelles. Celui qui idéalise crée un fantasme dans lequel il attribue des caractéristiques à quelqu’un d’autre, qui ne les a peut-être pas.

A retenir : à venir

Conflits
Mes conflits viennent souvent …

● Étymologie
Emprunté du latin conflictus, « lutte, combat », de confligere, « heurter », « se heurter ». 1.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Le conflit est-il destructeur ou utile ? Viennent-t-ils d’une cause particulière ? Certaines causes sont-elles redondantes dans le quotidien ou avec certaines personnes ?

● Contenu
Les causes du conflit sont multiples.
Présence de désaccord (sur des valeurs, des opinions, des positions…)
Rivalité dans l’atteinte d’un même but ou la volonté de posséder le même objet (personne, bien, statut, territoire…)
Inimitié affective (antipathie, hostilité, haine…).
Les conflits peuvent aussi être d’intérêts et rivalités, de pouvoir, identitaires, territoriaux, de relation, cognitifs, affectifs, culturels

A retenir : à venir

Idéaliser
Idéalisez-vous certaines personnes ?

● Étymologie
Du latin médiéval idealis « relatif à l’idée »

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Quel types de personnes idéalisez-vous ?

● Contenu
Nous pouvons idéaliser davantage : un personnel de santé, un enseignant, une personne célèbre (artiste, écrivain…), un conjoint, une personne religieuse …

A retenir : à venir

Authentique et Transparent
Je suis authentique et transparent …

● Étymologie
Du latin « authenticus » qui provient lui-même du grec ancien « authentikós » qui correspond à « se détermine par sa propre autorité »

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Faites-vous preuve de transparence ou êtes -ous dans le conformisme ? Est-ce qu’être authentique implique la transparence ?

● Contenu
Le « faux self » (Winnicott) résulte de l’adaptation de sa personnalité aux attentes de l’environnement, au détriment de ses besoins, envies et ressentis.
La personne, pour éviter le rejet, se fond aux attentes de l’environnement, agit par imitation, parfois au prix de se rendre elle-même invisible et de ne plus être elle-même.
Ainsi, lorsque le fonctionnement en « faux-self » devient omniprésent, la personnalité spontanée et authentique (le « vrai self ») de la personne est étouffée.

A retenir : à venir

Caméléon
En mode caméléon.

● Étymologie
Du latin chamaeleon issu du grec ancien χαμαιλέων, khamailéôn (« lion qui se traîne par terre.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Comment être dans une hypocrisie ordinaire garantissant le lien social ? Adoptez-vous un comportement qui vous permet de passer inaperçu ou au contraire essayez-vous d’attirer l’attention des autres ?

● Contenu
Le mode caméléon permet de passer inaperçu, de se fondre dans la masse. C’est un mécanisme d’adaptation, voire de sur-adaptation qui permet de passer d’un milieu à un autre. Avec le mode caméléon vous pouvez par exemple respecter tous les codes du milieu et vous plier aux règles dans un but d’intégration. Vous pouvez vous effacer devant certaines personnes au point d’en oublier votre singularité.

A retenir : à venir

Tester
Tester le/les lien(s)

● Étymologie
Du latin. testari, de testis, témoin
Dans le droit romain primitif, le testament ne s’écrivait pas, mais le testateur énonçait sa volonté à haute voix en présence de témoins qu’il attestait.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Pourquoi tester le lien ? Pourquoi tester les limites de la relation ?

● Contenu
En quête d’amour et parce qu’elle a eu des déceptions, la personne adoptée peut tester les limites de la relation.
La personne teste le lien plus ou moins consciemment pour savoir si les personnes tiennent vraiment à elle. Une personne qui réagit par la fuite à ce comportement entraînera pour la personne adoptée la confirmation de son sentiment de rejet et de ne pas être aimé.
En compagnie d’une personne qui teste le lien, il est important de savoir poser les limites et les respecter. Il est important aussi de comprendre qu’un attachement insécure provoque ce comportement.

A retenir : à venir

Jardin secret
Je préserve mon jardin secret !

● Étymologie
Du latin : segreda/secretus, « mis à part », « réservé » « séparé » « sans témoin » Venu du sanskrit (kris) puis du grec (crisis), la nécessité du secret naîtrait de la séparation originaire des dieux et des hommes.
Lorsqu’un enfant naît sans témoin officiel, il est dit né dans le secret en même temps qu’il est séparé de sa mère de naissance. Il ne pourra donc pas posséder son histoire.


● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Pourquoi préserver un jardin secret ? Que peut-on préserver ? Peut-on cacher trop d’éléments ?

● Contenu
Dans la fenêtre de Johari, créée par Joseph Luft et Harrington Ingham, la zone cachée correspond au jardin secret. Cette zone cache les informations que nous ne jugeons pas nécessaire de transmettre à autrui ou que nous n’avons pas pensé à révéler. Nos pensées intimes, nos rêves, nos actes manqués contiennent aussi des secrets, parfois inaccessibles à nous-même.

A retenir : à venir

Cartes R.D.O

Accompagner
Pourquoi et comment accompagner la R.D.O ?

● Étymologie
Sa racine latine est : ad- (« mouvement ») cum pane (« avec pain »), c’est-à-dire « celui qui mange le pain avec ».

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
La recherche de vos origines, que ce soit par un retour dans votre pays d’origine ou par la recherche de votre famille biologique, implique de grands bouleversements. On ne sait pas comment nous pouvons réagir face à la découverte de son histoire. Un accompagnement est nécessaire. Il existe peu de dispositifs spécifiques et de professionnels spécialisés.

● Contenu
Pourquoi : soutenir dans les démarches. Apporter un accompagnement psychologique. Donner une aide administrative spécialisée.
Comment : proposer des moments d’échanges qui permettent de réfléchir sur le projet de recherche et aideront à mieux appréhender cette étape. Un soutien peut être psychologique, administratif et/ou juridique.

A retenir : à venir

R.D.O – Recherche Des Origines
Qu’est-ce que la R.D.O ?

● Étymologie
Du latin originem, acc. de origo «provenance, naissance, cause, principe », dér. de oriri «se lever, naître». Origine a supplanté la forme pop. orine « descendance, lignée » (Geffrei Gaimar, Hist)

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
D’où venons-nous ? À quoi nous rattacher ? Où allons-nous ? À qui ressemblons-nous ? Ce sont des questions cruciales pour ceux qui ne connaissant pas leurs origines biologiques

● Contenu
La recherche des origines est une notion fondamentale, inhérente à la nature humaine. Elle peut prendre différentes formes : recherche de la famille biologique, se réapproprier la culture (musique, cuisine) ou encore rechercher les causes de son adoption.

A retenir : à venir

Dossier Adoption
Que penser d’un dossier d’adoption complet, partiel, vide ou faux ?

● Étymologie
Bas-lat. dorsarium, dorserium, de dorsum, dos (voy. DOS). Dans le sens du n° 4, dossier a été tiré de dos, parce que les paperasses forment un paquet bombé qu’on a comparé à un dos.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
La consultation du dossier est une étape existentielle durant laquelle la personne va se retrouver confrontée à lui-même. Que penser des différentes configurations de dossier complet, partiel, vide ou faux ? Comment réagir face aux différentes configurations de dossier ? Le parent adoptif a-t-il donnée tous les éléments du dossier ? Quelqu’un ou un organisme vous empêche-t-il d’accéder à votre dossier ?

● Contenu
Toute recherche des origines nécessite de consulter le dossier d’adoption. Le dossier est archivé par l’Organisme Autorisé par l’Adoption (dit OAA) ou par l’Agence Française de l’Adoption (dite AFA). Le dossier archivé dans le conseil départemental où habitaient les parents lors de votre arrivée en France ou le département où vous avez été pris en charge si vous êtes né en France. Dans le cas de l’adoption internationale le dossier peut être conservé dans le pays d’origine.
Il existe un dossier avant l’adoption, le dossier au moment de l’adoption et le post-adoption.
Dossier faux : certains éléments du dossier peuvent être remis en question si votre adoption a été faite illégalement.
Non accès au dossier : Le dossier conservé par les parents adoptifs
Dossier vide : pas ou peu d’élément. Sentiment que les recherches sont compromises.
Dossier partiel : manque d’éléments pour préciser ou approfondir sa recherche

A retenir : à venir

«Veulent» faire leur R.D.O
Est-ce que toutes les personnes adoptées «veulent» faire leur R.D.O ?

● Étymologie
Du latin vulgaire *volere (relevé sous la forme du gérondif volendi ; de l’indicatif présent 2e pers. : si voles VIIIe siècle), réfection du latin classique volo d’après les formes du radical vol-.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
La question des origines est indissociable de la réflexion sur l’identité. Comment évoluer sans ses origines ? La RDO est-elle un passage obligé, inévitable, une quête, un choix, un idéal, une obsession, un besoin, un droit, un moyen de combler un sentiment d’incomplétude ou de manque ?

● Contenu
Nous avons besoin de savoir pour avancer. Il est important de comprendre qui nous sommes (nous définir), d’où nous venons (nous identifier) et même à qui nous sommes liés (appartenir). Parallèlement, il nous est nécessaire de savoir où nous allons (nous projeter)
Plusieurs profils :
Certains ne veulent pas faire leur RDO car se sentent bien dans leur famille adoptive, se sentent français, sont loyaux dans l’amour de leur parent. Ils ne veulent pas remuer le passé. Ils n’éprouvent pas le besoin ou la curiosité de connaître leurs origines.
Pour d’autres, le besoin de savoir peut être une obsession qui prends des proportions énormes. Il s’agit de savoir d’où on voit pour s’accepter et s’aimer

A retenir : à venir

Tiraillé(e)
Je me sens tiraillé(e) …

● Étymologie
« Tirer à plusieurs reprises, en diverses directions » avec le suffixe péjoratif ail.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Quel est le dilemme principal ? Quelle lignée choisir ? L’absence de choix est-il équivalent à un rejet ? Vers quelles familles porter nos pensées et sentiments ?

● Contenu
La personne adoptée est tiraillé entre sa famille biologique et adoptive, entre sa vie actuelle et ses origines, entre son pays d’origine et son pays d’adoption.
Le conflit de loyauté est un sentiment inconfortable et néfaste que la personne ressent quand elle a l’impression de devoir prendre parti ou de devoir choisir entre des adultes qu’elle estime importants. Il peut y avoir de la culpabilité de penser qu’on a une autre famille ou de négliger une famille par rapport à une autre.
On peut résumer 4 configurations.
Le désir de fidélité aux parents biologiques peut amener à refuser l’appartenance à la famille adoptive.
Le désir d’enlever les parents biologiques du champ de sa pensée peut amener à nier la réalité de ses origines et à ne se considérer que comme l’enfant de ses parents adoptifs.
Le désir de se vivre comme n’étant l’enfant de personne.
Le désir de s’inscrire de façon harmonieuse et unifiée dans la triple appartenance : famille biologique, des adoptants, des adoptés (Lévine, 1996, cité par Delannoy, 2006, p. 48)

A retenir : à venir

Identification

● Étymologie
Dérivé du latin médiéval identificare.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
A quoi et à qui s’identifie-t-on ? L’identification est-elle liée au sentiment d’appartenance ?

● Contenu
L’enfant se construit dans les liens avec les autres, et particulièrement avec ses parents qui sont les premières figures d’identification. Dans l’adoption internationale, l’adopté ne se retrouve pas dans l’ethnie majoritaire. L’identification est liée au sentiment d’appartenance.

L’identification est un des processus psychiques fondamentale à l’origine de la construction de la personne.
Il est possible de s’identifier à sa famille biologique ou bien adoptive. Il est possible de s’identifier aux deux. Si on peut s’identifier on peut aussi se désidentifier à une famille. On peut enfin s’identifier au symbole de la société d’origine ou d’accueil.

A retenir : à venir

Intégrer
Comment intégrer et trouver ma place dans la famille biologique et adoptive ?

● Étymologie
Du latin integrare : rendre entier, action de faire entrer une partie dans le tout. Dans le domaine de la sociologie, l’intégration est une « phase où les éléments d’origine étrangère sont complètement assimilés au sein de la nation tant au point de vue juridique que linguistique et culturel, et forment un seul corps social ». (CNRTL, 2011)

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Qu’en est-il de l’acceptation par l’enfant des normes culturelles et sociales ? Comment trouver sa place dans les deux familles ?

● Contenu
Selon Durkheim, l’intégration passe par des interactions, avec des buts communs en partageant des mêmes croyances et pratiques.

L’adoption doit s’adapter au changement lorsqu’il passe d’un pays à l’autre. Le terme intégration renvoie à l’objectif de rendre les éléments d’origine étrangère assimilés.
Certains adoptés sont davantage tournés vers leur famille biologique et le pays d’adoption et d’autres ont un fort sentiment d’appartenance au pays d’adoption et à la famille biologique. Il peut aussi y avoir un équilibre entre les deux familles.

A retenir : à venir

Garanties
Les garanties de retrouver la famille biologique …

● Étymologie
Étymol. et Hist. A. Moyen de garantir quelque chose à quelqu’un 1. a) [fin xies. « Engagement de celui qui se porte garant de quelque chose ; caution »

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Est-ce que les garanties viennent interroger la certitude de retrouver sa famille biologique ?

● Contenu
Les garanties viennent interroger la certitude et dans le cas de l’adoption l’incertitude de retrouver la famille biologique.

Nous ne sommes jamais certains de retrouver ce que l’on cherche, même en mettant tous les moyens en place. La réussite n’est pas consécutive aux efforts fournis.
Il s’agit pour certaines personnes adoptées de faire le deuil des origines. Les garanties sont d’autant plus faibles quand il existe des irrégularités dans l’adoption et que les dossiers sont vides ou faux.

En étant réactif dans nos démarches de recherches et en s’entourant d’association ou de personnes aux vécus similaires, nous augmentons nos garanties de retrouver notre famille biologique.

A retenir : à venir

Appartenance

● Étymologie
Du latin pertinere, qui signifie se « rattacher à». Appartenir se définit comme « faire partie d’un groupe, d’un ensemble, en être un élément »

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
La personne venue du dehors et s’inscrivant dans une nouvelle filiation a-t-elle ce sentiment d’appartenance ? Comment faire pour s’identifier ?
Les adultes adoptés éprouvent-ils des difficultés à se sentir appartenir ? Se sentent ils différents ?
Les adoptés possèdent-ils une double appartenance, une double identité ?

● Contenu
Des adoptés peuvent être tentés de rejoindre des associations ou des groupes pour combler le faible sentiment d’appartenance.
Le sentiment d’appartenance peut l’être dans plusieurs domaines : une famille, culture, un nouveau pays, un groupe ou un réseau
Le sentiment d’appartenance se construit peu à peu. Le partage d’une même réalité, de valeurs ou d’objectifs communs crée un terrain favorable.
Quand on se sent reconnu, nous avons davantage envie de nous engager, de donner le meilleur de nous-même et de nous identifier avec une certaine fierté.

A retenir : à venir

Déraciné(e)

● Étymologie
Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 « arracher ce qui a pris racine »

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Peut-on s’enraciner après avoir été déraciné ? Quelles sont les conséquences d’un déracinement ?

● Contenu
Il y a de nombreuses conséquences au déracinement, au fait d’arracher une personne ou un peuple à son pays d’origine ou à ses traditions.
Etre couper de ses racines familiales et culturelles.
Perdre ses repères
Détruire le sentiment d’appartenance (déstabilisation identitaire)
Subir la solitude
Subir la frustration sociale et intellectuelles
Etre angoissé face à l’avenir.
Déraciner de pratiques culturelles : langue, goûts musicaux, vêtements

A retenir : à venir

Projection

● Étymologie
Du latin projectio « action d’avancer, d’étendre ; jet en avant ; avance, saillie »

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Nous venons interroger la projection en terme d’identification et d’identité.

● Contenu
La projection consiste à attribuer aux autres ce qui nous appartient : des pensées, des émotions, des besoins. Il est important de vérifier ses hypothèses ou intuitions en écoutant l’autre exprimer sa version des faits. L’ identification projective, désigne, en psychanalyse, le fait de projeter sur un objet des caractéristiques du soi pour s’y reconnaître.

A retenir : à venir

Test ADN
Un test ADN est-il nécessaire pour confirmer les retrouvailles ?

● Étymologie
L’acide désoxyribonucléique, ou ADN, est une macromolécule biologique présente dans presque toutes les cellules ainsi que chez de nombreux virus. L’ADN contient toute l’information génétique, appelée génome. L’ADN permet le développement, le fonctionnement et la reproduction des êtres vivants.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Peut-on en rester sur le discours de la famille biologique et les ressemblances génétiques ? Doit-on acheter des test ADN pour confirmer les retrouvailles ? Combien de tests effectués ? Quels tests effectué ? Quels sites sont fiables ? Faut-il télécharger son génome pour le mettre sur d’autres sites ? Quels laboratoires sont compatible avec le transfert du génome ? Combien de CM (unité de mesure de distance entre 2 gènes) doit-on avoir en commun pour remonter la trace de ses parents biologiques ?

● Contenu
Faire un test de maternité et/ou maternité. Au vu des éléments faux dans le dossier à cause d’une adoption illégale, on peut avoir besoin de certitude via un test ADN.

A retenir : à venir

Demandeur
Est-ce que l’entourage peut faire la R.D.O à la place de l’adopté (demandeur) ?

● Étymologie
Demanador ; espagn. demandador ; ital. dimandatore. Le provençal et le vieux français font au nominatif demandaire, demandere, et au régime demandador, demandeor ou demandeur, suivant l’accent qu’aurait eu ce mot, s’il était latin.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Une personne de l’entourage peut-elle faciliter la RDO de son proche ? L’entourage peut avoir de bonnes intentions en voulant aider son proche adopté sur sa RDO. Un proche peut devancer la démarche de son proche en voulant bien faire. Malgré ces bonnes intentions, est-ce réellement bénéfique pour la personne adoptée
? Ai-je reçu une demande de la part de mon proche ? Est-ce de ma responsabilité, de ma compétence ? Ai-je mes moyens, le temps, l’énergie pour aider mon proche ?

● Contenu
Aller au rythme de la personne concernée est indispensable. Faire à la place ne va certainement pas respecter le rythme de la personne. Il est possible de proposer son aide et dans ce cas de faire avec la personne. L’entourage peut également laisser la personne adoptée faire ses démarches seule. C’est à la personne adoptée de décider des étapes à entreprendre. Elle demandera de l’aide et du soutien si elle en a besoin.

A retenir : à venir

Considérer / Implication
Est-ce que j’ai bien considéré ce que cela implique de faire la R.D.O ?

● Étymologie
Emprunté du latin considerare, « examiner attentivement par les yeux et la pensée ».

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Est-ce que je connais bien toutes les conséquences de telles recherches ?

● Contenu
La RDO est une étape importante dans le parcours d’un adopté. Il faut bien considérer que les réponses peuvent être surprenantes, choquantes. Il n’est pas possible d’être entièrement préparé. Il est possible de ne jamais retrouver ses origines. Cela peut être également très difficile à vivre. Dans la RDO, il est important de s’attendre à toutes les éventualités. Il est important de s’y préparer et d’avoir pensé aux éventualités. De réfléchir et définir à ce que l’on cherche. Il est important de s’y préparer et d’avoir pensé aux éventualités. De réfléchir et définir à ce que l’on cherche.

A retenir : à venir

.

Test ADN
Réaliser un test ADN.

● Étymologie
Forme collatérale de têt, du latin testum (« pot »). (Nom 2) (1686) De l’anglais test emprunté à l’ancien français test (« pot ») de même origine que le précédent.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Les test ADN de ces laboratoires sont-ils fiables? Puis-je confirmer mes retrouvailles via un test ADN ?

● Contenu
Réaliser un test ADN peut être un moyen d’accéder aux cousins génétiques qui nous ressemblent et éventuellement de remonter l’arbre généalogique.
Les laboratoires ADN les plus reconnus sont Ancestry, 23 and me, My heritage et Family Tree DNA.
Ils montrent les cousins génétiques qui ont un pourcentage d’ADN en commun (match)
Ils permettent de connaître l’origine ethnique
Il est possible de télécharger son génome et le charger sur d’autres laboratoires d’ADN pour multiplier les chances de retrouver sa famille biologique.

A retenir : à venir

Aboutissement
Que pourrait-on appréhender dans la démarche de la R.D.O et dans l’aboutissement ?

● Étymologie
« action de pousser qqn à faire une chose jusqu’à ce qu’elle aboutisse » terme jur.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Y’a-t-il un véritable aboutissement ou bien l’aboutissement est-il le début des post-retrouvaille ? Quelles sont les plus grandes peurs ?

● Contenu
Les appréhensions peuvent être variées :

Peur que son proche veuille rester dans le pays d’origine.
Peur d’un grand bouleversement dans sa vie ou d’un changement radical d’attitude.
Peur de créer trop de liens avec la famille ou de ne pas assez en créer
Peur d’une remise en question des habitudes de vie
Peur de faire resurgir des choses enfouies

A retenir : à venir

Généalogique
Faire son arbre généalogique.

● Étymologie
De l’ancien français genealogie, issu du latin genealogia.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
A quels arbres nous appartenons ? Pourquoi faire ses arbres généalogiques ?

● Contenu
2 recherches à mener conjointement
La généalogie ascendante fait remonter le temps à la recherche de ses ancêtres
Avec la généalogie ascendante agnatique, se contentant de suivre la ligne patronymique, remontée de fils en père
Et la généalogie ascendante par quartiers, faisant travailler sur toutes les lignes, tant paternelle que maternelle, sur celles des quatre grands-parents, d’où le principe des 4, 8, 16, 32…
La généalogie descendante fait à l’inverse redescendre le fil du temps à la recherche de ses cousins
La généalogie descendante patronymique, suit les porteurs du nom de famille, prenant en compte les filles et leurs conjoints mais non leur descendance
La généalogie descendante complète, intègre les descendants des filles, quel que soit leur patronyme.

A retenir : à venir

Consentement

● Étymologie
Du latin consentire (« ressentir ensemble, consentir »).

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Est-ce que les personnes qui ont donné le consentement étaient en droit de le faire et toutes les personnes qui devaient donner le consentement l’ont-elles fait ?

● Contenu
L’adoptabilité juridique d’un enfant est fondée sur le consentement à l’adoption donné par son représentant légal, c’est-à-dire :
Si sa filiation est connue.
Son père et sa mère ou si l’un d’eux est mort ou dans l’impossibilité de manifester sa volonté ou s’il a perdu ses droits d’autorité parentale le consentement de l’autre suffit.
Sa mère si la filiation n’est établie qu’à son égard.
Le conseil de famille s’il est orphelin.
Si sa filiation n’est pas connue, il doit y avoir un procès-verbal de découverte d’un enfant trouvé et les modalités de son inscription à l’état civil et la nomination du tuteur.
Si les parents ont été déchus de leur autorité parentale, le tuteur est désigné par l’autorité judiciaire ou administrative.
Les enfants doivent également être informés de la procédure d’adoptabilité engagée en leur faveur ; leur avis doit être recueilli en fonction de leur capacité de compréhension et leur consentement doit être obtenu à partir de 13 ans en France.
Dans certains pays le consentement des parents n’est pas suffisant pour que l’enfant soit adoptable, il faut également que l’administration considère que le consentement est justifié et dans l’intérêt de l’enfant.

A retenir : à venir

Origines / Histoire
Pourquoi a t-on besoin de connaitre ses origines et/ou son histoire ?

● Étymologie
Du lat. originem, acc. de origo « provenance, naissance, cause, principe », dér. de oriri «se lever, naître ». Origine a supplanté la forme pop. orine « descendance, lignée ».
Du latin historia, lui-même du grec ἱστορία , historía (« enquête, compte-rendu, histoire »). Le nom a pour origine le titre du livre d’Hérodote, Les Enquêtes (Historíai).

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Pourquoi a-t-on besoin de connaitre ses origines ? Quelles sont les raisons principales ?

● Contenu
Certains adoptés ont besoin de connaître leurs origines mais pas tous. Un élément dans sa vie peut faire déclic : la naissance d’un enfant, la perte de son parent adoptif.

Différentes raisons et besoins interviennent :Savoir d’où l’on vient et son histoire est important.
Connaître les circonstances, les causes de son adoption permettent de se construire.
Etre plus apaisée, avoir un sentiment de complétude.

A retenir : à venir

Manque/fausses informations
Par manque ou fausses informations …

● Étymologie
De l’italien manco (« absence d’une chose ou d’une personne essentielle, sans qui la vie n’a pas la même saveur »), du lombard * mango (cf. moyen haut allemand manc, mang « absence, faute »), déverbal de * mangjan → voir manquer.
Du latin falsus, de fallere (« tromper »). (Nom 2) Du latin falx, falcis (sens identique).


● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Quelles sont les conséquences d’un manque ou de fausses informations ?

● Contenu
Les fausses et le manque d’information peut être présent dans le dossier mais également dans les éléments racontés de vive voix.
Il peut également y avoir fausse information sur l’âge, le prénom d’origine, les circonstances de l’adoption. Les éléments clés de son identité sont remis en question.
Par manque ou fausse information, l’adopté peut être amené à ne pas croire certains éléments de son histoire, à devoir vérifier les informations.
Après avoir obtenu quelques réponses, il pourra avoir besoin d’en savoir encore plus.

A retenir : à venir

Cartes Psychologie

Acteur
Vous sentez-vous acteur (pouvoir d’agir) ?

● Étymologie
Issu du latin populaire « potere », lui-même réfection du latin classique posse, de même sens.
Emprunté du latin agere, « pousser devant soi », « mener », « faire (dans un exercice continu) ».

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Sommes-nous acteurs de notre vie ? Nous sentons nous acteur ?

● Contenu
L’auto-détermination.
Faire ses propres choix à établir des priorités et à préciser des objectifs personnels.
Reprendre le contrôle sur sa vie en re-définissant ses objectifs et motivations.

A retenir : à venir

Résilience
Quels sont vos moteurs de résilience ?

● Étymologie
Du latin resilire, qui est à l’origine de “ résiliation ” et de “ résilience ”, est fabriqué à partir du verbe salire, qui veut dire “ sauter ”, et du préfixe “ re ” qui indique un mouvement vers l’arrière.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Avez-vous identifier vos moteur de résilience ?

● Contenu
Les moteurs de résilience sont personnels et permettre de se reconstruire après un traumatisme. Les moteurs peuvent correspondre à plusieurs domaines culturels : art, musique. Les personnes créent à partir de leur expérience de vie ou s’évadent et déconnectent via plusieurs types d’activités.

A retenir : à venir

Trahison

● Étymologie
De l’ancien français traïson (c. 1160), traison, traisun (c. 1110), du latin traditio (« abandon, soumission, tradition »), dérivé de trādō (« abandonner, laisser » ; « enseigner »), dont tradition est un doublet étymologique.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Que signifie la trahison ? Comment peut-on trahir quelqu’un et sa confiance ? Peut-on se remettre d’une trahison ? Quelles est votre plus haute trahison ?

● Contenu
On peut trahir une personne et se trahir soi-même. La trahison est le fait d’abandonner, de livrer à ses ennemis ou de tromper la confiance d’un groupe (politique ou religieux), d’une personne (ami, amant, famille) ou de principes (moraux, ou autres).
Il s’agit de rompre une loyauté, en prenant secrètement le parti ou le camp de l’ennemi.
Le mot traître est utilisé plus généralement pour désigner l’auteur d’une trahison

A retenir : à venir

Résilient(e)
Que signifie pour vous être résilient(e) ?

● Étymologie
Du latin resilire, qui est à l’origine de “ résiliation ” et de “ résilience ”, est fabriqué à partir du verbe salire, qui veut dire “ sauter ”, et du préfixe “ re ” qui indique un mouvement vers l’arrière. En physique (et en métallurgie dont elle emprunte le mot), la résilience correspond à la résistance d’un matériau à un choc et sa capacité à reprendre sa forme initiale.


● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Comment se manifeste votre résilience ? Quels sont vos moteurs de résilience ? Comment faire preuve de résilience ? Que nous apporte la résilience ?

● Contenu
La résilience est propre à chacun. La résilience est un processus d’adaptation d’un individu qui a vécu un traumatisme. Il s’agit de rebondir et se reconstruire après une épreuve de la vie.

A retenir : à venir

Sabotage
La notion de sabotage vous parle t-elle ?

● Étymologie
Est dérivé du verbe « saboter » qui lui-même vient de « sabot » et éventuellement du picard chaboter : « faire du bruit avec des sabots » et/ou du provençal sabotar : « secouer, agiter ».

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Pourquoi saboter son travail ? Est-ce un mécanisme de défense ?

● Contenu
Le sabotage consiste à faire une action qui n’est pas dans votre intérêt et qui ne permet pas de réussir sa vie. Ce mécanisme est plus ou moins inconscient.
Le sabotage peut venir d’une faible estime de soi, d’objectifs imposés par des tiers, de la peur de l’échec, du changement, de ne pas être à la hauteur et de conflit interne
Ce mécanisme permet de protéger l’image de soi en attribuant un échec ou résultat médiocre au mécanisme de défense plutôt que soi-même.

A retenir : à venir

Estime de soi
J’ai une bonne estime de moi-même …

● Étymologie
Du latin class. aestimare « évaluer, apprécier » du verbe esmer.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Qu’est-ce qu’une bonne estime de soi ? Dans quelle situation peut-on avoir une bonne estime ? Que mettre en place pour améliorer son estime de soi ?

● Contenu
Une bonne estime de soi, cette conviction d’être précieux, important, aimable est un facteur de protection.
Ainsi, la personne adoptée est à haut risque de se dire de penser qu’elle ne vaut pas grand-chose puisqu’elle n’a pas réussi à convaincre son parent de naissance qu’elle valait la peine de la garder auprès de lui pour toujours.

A retenir : à venir

Empreintes Précoces
En quoi vos empreintes précoces traumatiques influent encore dans votre vie ?

● Étymologie
Du latin imprimere « appuyer sur », provençal emprenta. On remarquera la forme emprunte, qui a son analogue dans l’italien impronta, empreinte.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Les empreintes précoces traumatiques des premiers mois de la vie ont elle une influence dans notre vie d’adulte ?

● Contenu
Les empreintes précoces correspondent aux traces mnésiques préverbales, qui se sont inscrites avant l’âge de trois ans c’est-à-dire une époque préverbale, où l’articulation symbolique la parole n’est pas encore acquise. Il s’agit donc de souvenirs non inclus dans le traitement sémantique.
Ces empreintes influent sur les relations aux autres.

A retenir : à venir

Transfert
Je fais un transfert avec les personnes qui m’accompagnent !

● Étymologie
Lat. transferre, de trans, au-delà, et ferre, porter. Du latin trānsferō.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Avec quelle personnes et dans quel contexte peut-on faire un transfert ?

● Contenu
Le « transfert » en psychologie et en psychanalyse est un élément essentiel. Il correspond à une projection des émotions et des sentiments du patient sur son thérapeute.
Il s’oppose au « contre-transfert » que le thérapeute ressent envers le patient.
Le transfert est donc le déplacement d’un sentiment ou d’une émotion ressentie par le patient envers son psychothérapeute.
Il est lié aux habitudes acquis pendant l’enfance et révèle donc au patient des éléments de son enfance et de son fonctionnement habituel, au travers de son comportement pendant la thérapie.

Ce mécanisme de transfert peut se manifester dans une situation de couple.

A retenir : à venir

Neurosciences

● Étymologie
Latin nervus, dont l’origine est la même que celle du grec neuron, d’où français nerf, nerveux etc. Les deux prononciations neuro- et névro- sont de date différente : la prononciation névro- est celle du grec médiéval, c’est elle qui a été d’abord empruntée par la médecine moderne.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Qu’est ce que les neurosciences nous apportent ? Pourquoi faire appelle aux neurosciences affectives et sociales ?

● Contenu
Les neurosciences nous permettent de comprendre notre fonctionnement cérébrale. Les neurosciences regroupent plusieurs disciplines qui ont pour objet le système nerveux.
Il existe les neurosciences affectives et sociales qui étudie les mécanismes neuronaux des émotions, des sentiment, des capacités relationnelles et la personnalité.

A retenir : à venir

Emotion
Quelle émotion est la plus présente en vous ?

● Étymologie
Le mot est construit sur le latin emovere, à partir de ex et movere, soit hors de et mouvoir/susciter.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Quelles émotions sont présentes ? Quelles émotions sont absentes ? Comment reconnaître ses émotions ? Quelles émotions en cachent d’autres ? Fuyez-vous certaines émotions ? Est-ce une émotion agréable ou désagréable ?

● Contenu
Une émotion est un état passager et intense qui se manifeste dans le corps et dans l’esprit en réaction à un élément extérieur ou à une pensée. C’est une énergie qui révèle un besoin.
Il existe 6 émotions fondamentales et universelles : peur, joie, tristesse, colère, dégoût et surprise. La roue des émotions du psychologue Robert Plutchik permet de positionner visuellement les émotions les unes par rapport aux autres et donne des indications sur leur intensité.

A retenir : à venir

OMNI
Qu’est-ce que l’OMNI de « Johanne Lemieux »?

● Étymologie
Objet Manquant Non Identifié.
Manquant : De l’italien mancare « faire défaut », du lombard *mangjan (cf. ancien haut allemand mengen « être privé de, ne pas réussir, rater », mangolôn « id. ») ; → voir manque. Le mot Identifier : italien mancare dérive du latin mancus, (« mutilé, manchot, manquant »)
Emprunté du latin scolastique identificare, « rendre semblable », composé à partir du latin classique idem, « le même », et facere, « faire »

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Quel est l’OMNI ? Que peut provoquer l’OMNI ? Si cet objet est manquant la recherche des origines est t-elle inévitable ?

● Contenu
L’objet manquant peut être la famille biologique. L’OMNI peut provoquer un mal-être du fait de ne pas pouvoir identifier cet objet manquant et de ne pas connaitre les causes de la séparation de l’OMNI.

A retenir : à venir

Empathie

● Étymologie
Du grec pathos passion souffrance maladie

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
C’est quoi avoir de l’empathie ? Que permet l’empathie ?

● Contenu
L’empathie est la reconnaissance et la compréhension des pensées, sentiments et des émotions d’une autre personne tout en conservant une distance.
C’est la compréhension de ses problématiques et de ses besoins. C’est la capacité à se mettre à la place de l’autre afin de comprendre son mode de fonctionnement.

A retenir : à venir

Sur-adapté(e)

● Étymologie
Adaptare, de ad, à, et aptare, de aptus, apte (voy. ce mot).

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Pourquoi et comment se sur-adapter ? Pourquoi les personnes adoptés se sur-adapte ? Comment le font-ils ?

● Contenu
Les adoptés peuvent agir en sur-adaptation car ils ont dû changer de lieu d’habitation, de nourriture, de famille, culture…C’est de vivre selon ce que la société attend de vous et non selon vos envies et besoins personnels. Pour s’intégrer ils se conforment à une image idéale et répondre excessivement aux attentes de l’entourage.

A retenir : à venir

Enfant Koala (photo)
Trouble de l’attachement …

● Étymologie
Attachement : érivé du verbe estachier (1080) qui veut dire relier à un pieu (estache) « Faire tenir (à une chose) au moyen d’une attache, d’un lien » [2].
Koala : vient du darug gula, qui signifie « pas d’eau ».

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Qu’est ce que le Koala vous évoque ?

● Contenu
L’attachement est un sentiment réciproque de confiance, de sécurité, de permanence et d’engagement entre un parent et son enfant. Les adoptés ont vécu de multiples ruptures et absences. Des liens d’attachement se sont brisés laissant des blessures invisibles.
C’est pourquoi les adoptés peuvent connaître des troubles de l’attachement. Une fois adulte, la personne adoptée est sensible aux situations réelles ou perçues de rejet et d’abandon. Elle souffre de la peur de l’abandon. Les moments de séparation, de perte, d’absence perturbent la personne, car ils réactivent chez elle une mémoire sans souvenirs conscients (empreinte précoce)

A retenir : à venir

Introspection
L’introspection me permet de …

● Étymologie
Lat. introspectionem, de intro, à l’intérieur, et specio, examiner (voy. SPECTACLE). (XIX e siècle) De l’anglais introspection.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
A quoi sert l’introspection ? Comment travailler son instrospection

● Contenu
L’introspection désigne l’activité mentale qui consiste à « regarder à l’intérieur » de soi, en portant attention à ses propres sensations, états ou pensées. C’est une méthode d’analyse de soi qui nous permet d’accéder à nos propres états et contenus mentaux. L’introspection permet de réfléchir sur soi, son comportement, ses envies ou ses émotions.

A retenir : à venir

Points d’ancrage
Mes points d’ancrage sont …

● Étymologie
Point : du moyen français poinct – graphie savante refaite par l’influence de l’étymon latin – de l’ancien français point , du latin pŭnctum (« piqûre, point »), participe passé du verbe pŭngĕre (« poindre »).
Ancrage : ancora, terme grec signifiant crochet, ancre (comp. ANKYLOSE) ; provenç. et ital. ancora.

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
A quoi servent les points d’ancrage ? Quells sont vos points d’ancrage ?

● Contenu
Ces techniques visent à soulager les états de détresse émotionnelle et à lutter contre la dissociation, la dépersonnalisation. Ces techniques doivent être répétées très régulièrement, notamment en dehors des crises, pour être efficaces. Des exemples d’activités d’ancrage sont : imaginer un lieu, une personne et activité rassurante. Se rappeler un bon souvenir, sentir l’eau sur sa peau…

A retenir : à venir

Sur-adapté(e)
Je me sur-adapte pour plaire et être à la hauteur !

● Étymologie
Adaptare, de ad, à, et aptare, de aptus, apte (voy. ce mot).

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Pourquoi prendre cette stratégie de sur-adaptation ?

● Contenu
En cas de sur-adaptation, la personne perd sa propre identité et singularité. Elle s’oublie, elle devient lisse. Elle ne se préoccupe plus de ses envies, de ses opinions, de ses goûts, de ce qu’elle aime, de ce qu’elle ressent, des spécificités qui sont les siennes. Elle s’oublie pour plaire à l’autre, ne pas créer de conflits, être à la hauteur. La personne répond excesssivement aux attentes des personnes et devance les demandes.

A retenir : à venir

Mines (photos)
Ses propres mines …

● Étymologie
T

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
L

● Contenu
L

A retenir : à venir

Déni

● Étymologie
« action de refuser une chose à quelqu’un » (Auberi, éd. A. Tobler, 3, 12 ds T.-L.); b) « action de dénier quelque chose, un droit légalement dû » (Roisin, 22, ibid.); déni de justice (Ordonnance, titre 25, article 4 ds Trév. 1752); « refus de rendre justice à quelqu’un » (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, p. 34); « action de nier un fait » (Rotrou, La Sœur, V, 3 : déni d’un forfait). Déverbal de dénier

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Pourquoi peut-on être dans le déni ? Comment est-ce possible d’être dans le déni ?

● Contenu
Le déni désigne un refus de reconnaître la réalité traumatisante. Il s’agit d’un mécanisme de défense inconscient qui constitue une protection devant la réalité. Le déni permet de se cacher la vérité, de ne pas accepter une difficulté ou de ne pas prendre conscience d’une réalité difficile à supporter.

A retenir : à venir

Croyance
Mes croyances …

● Étymologie
De l’ancien français creant, venant du latin credens (« croyant »), du verbe credere (« croire »).

● Qu’est-ce que nous venons interroger ou questionner ?
Quelles sont vos croyances ? Notre histoire influe t-elle sur nos croyances ? Comment définir ses croyances ?

● Contenu
Une croyance correpond à une opinion, considérée vraie par un individu. Cette croyance n’est pas partagé par tous et n’est pas toujours vérifiable.
Une croyance limitante est un état d’esprit ou une croyance à votre sujet qui vous freine dans votre vie. Ces croyances sont souvent de fausses idées que vous vous faites sur vous-même et qui peuvent entraîner des conséquences néfastes.

A retenir : à venir